Carnet de route au Vietnam

03 décembre 2012

Phu Quoc

Les vacances au Vietnam ont pour moi été l’occasion de découvrir l’île de Phu Quoc que je ne connaissais pas encore. Phu Quoc était autrefois un bagne. Peu connue, elle a longtemps été le paradis des touristes qui voulaient un coin tranquille  et sauvage au Vietnam. Aujourd’hui, Phu Quoc est de plus en plus visitée. Les resorts ont fleuri tout le long de la côte et l’île s’est complètement tournée vers le tourisme avec la construction d’une nouvelle route et d’un aéroport international qui feront d’elle une destination de vacances à part entière.

A Phu Quoc, nous avions choisi un endroit privilégié, un resort en bord de plage, avec bungalow sur  le front de mer et une vue fantastique. Ce que nous avions moins anticipé, c’était l’état des routes, en terre, après la fin récente de la saison des pluies… Au final, nous n’étions pas très loin de la ville mais accéder au resort s’est révélé assez compliqué, même en taxi… De plus, le tour que nous avions pris pour aller plonger s’est avéré un peu limite et nous avons un souvenir assez marquant des routes de l’île puisque nous y avons passé une bonne partie de notre temps sur place !

Ceci mis à part, l’île vaut effectivement le détour. Les plages y sont fantastiques, la forêt aussi et on y trouve un des meilleurs poivres du monde ! Nous avons pu profiter de couchers de soleil magnifiques et d’une mer très agréablement chaude. Pour le reste je laisse parler les photos !

Par contre, petit détail : quitter Phu Quoc peut s’avérer plus problématique que prévu… En effet, nous devions prendre l’avion vers midi pour repartir sur HCMC. Arrivant à l’aéroport 1h avant, on nous annonce que notre avion st déjà parti ! « Mais on vous avait prévenu par mail ! » Ben oui bien sûr, on regarde nos mails tous les jours quand on est en vacances dans un resort au bord de la mer. Sans ordinateur propre c’était de toutes façons impossible. « Ben normalement les téléphones ils font mail maintenant.. » Euh… non… pas tous… et puis pas à l’autre bout du monde à un tarif raisonnable !

Bref, au final, Vietnam Airlines a réussi à nous mettre sur un autre vol à 15h mais on s’est retrouvé coincés à Phu Quoc pendant 3h. Résultat, notre après-midi de visite à HCMC s’est résumée à une balade express de nuit… Merci Vietnam Airlines !!!!

Posté par nellyaude à 01:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Soirée hors du temps à Sapa

Lors de notre récent séjour à Sapa, il nous est arrivé quelque chose de parfaitement ordinaire, et qui, par ce simple fait, est devenu extraordinaire… Je m’explique. Nous avons passé 2 jours à Sapa, dans un petit hôtel sans prétention, recommandé par Luan et tenu par des amis à elle : Quyen et son mari Thanh. Le couple est parfaitement anglophone et nous a accueillis en amis. Pour notre unique soirée à Sapa, ils nous ont proposé de dîner avec eux et leur famille. Puis, Quyen nous a proposé de l’accompagner à une petite fête de quartier, à l’occasion du festival de la mi-automne. Elle nous a donc emmenés avec elle, dans le bâtiment du district, pour assister à un petit spectacle, réalisé par les enfants du quartier pour ce qui ressemblait finalement à une fête d’école.

C’était une petite soirée tout a fait ordinaire, comme on en vit certainement plein dés qu’on a des enfants. Pourtant, aller à cette fête, voir les enfants tous sur leur 31 faire des danses et des chants pour le seul plaisir de leurs parents, alors que tous les touristes de Sapa cherchait à voir de « l’authentique », c’était tout simplement magique. Nous nous sommes sentis privilégiés dans ce moment qui pour nous était vraiment unique.

Ce fût un merveilleux souvenir et nous garderons longtemps l’image de ces petites filles vietnamiennes maquillées comme des poupées de porcelaine pour l’occasion.

Posté par nellyaude à 01:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour au Vietnam

Cette fin d’année a été pour moi l’occasion de revenir au Vietnam près de 2 ans après mon départ. C’était un retour extrêmement court puisque je n’y suis restée que deux semaines et que nous avons visité Hanoi, Moc Chau, la baie d’Halong, Sapa, Phu Quoc, le Delta du Mékong et Hoc Chi Minh Ville. C’était intensif, c’était juste un voyage mais c’était comme si je n’étais jamais partie. Les réflexes et les habitudes de la vie vietnamienne reviennent bien vite.  Même mon vietnamien est revenu sans trop de lacunes !

Pourtant, beaucoup de choses ont changé en 2 ans. De la circulation qui s’est encore intensifiée (ben si c’est possible…) au niveau de vie général qui a augmenté, les prix qui ont doublé, les magasins et restaurants qui ont fermé, ceux qi se sont ouverts, les lois qui ont changé, etc… Le Vietnam est comme toujours en mutation extra rapide. Tout a évolué. Et pourtant, tout est toujours pareil. On est toujours aussi secoués par cette circulation qui n’a aucun sens apparent et qui pourtant s’écoule en flot continue ; on est toujours aussi émerveillés devant la multiplicité des choses à vendre partout tout le temps, n’importe comment ; on est toujours aussi charmés par le sourire des gens qui vous abordent pour vous poser un tas de questions sur vous… Le Vietnam quoi !

Donc oui j’ai retrouvé le Vietnam presque intact, avec ces charmes et ces vices que j’ai souvent décrits ici. Un Vietnam où rien n’est jamais acquis, où tout est affaire d’adaptation à un contexte sans cesse en mouvement et où les traditions sont implantées en chacun comme des amarres, toujours là pour vous raccrocher au port et vous empêcher de dériver.

C’est drôle comme ce pays qui est finalement très loin de ma propre culture est devenu en quelques années si proche. Je me suis sentie un peu chez moi de retour au Vietnam. Hanoi est toujours, et elle le restera sans doute, ma ville de cœur. J’aime profondément cette ville qui n’a aucun sens et qui change en permanence. J’adore son côté bourdonnant, sa vitesse, sa vitalité… parsemées d’îlots de paix. Des instants, des lieux où tout s’arrête,  où Hanoi devient une ville hors du temps.

Le Vietnam est plein de puissantes contradictions qui font son charme. Ça m’avait manqué. Y revenir m’a permis d’apprécier pleinement l’attachement que j’ai, mais ça m’a aussi permis d’apprécier d’autant plus le confort de la vie en France. Certaines choses me manquent, des aspects bien particuliers de la vie quotidienne, mais au final, vivre en France a aussi tout un tas d’avantages non négligeables… Après tout, le silence des nuits, le respect d’au moins une partie des règles, les maisons bien isolées, le calme du dimanche et bien entendu le fromage et le chocolat sont aussi des plaisirs de la vie qu’il est bon d’avoir !!

Posté par nellyaude à 01:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2011

Soirées Vietnam

La semaine dernière a été l'occasion pour moi de revivre un peu du Vietnam au travers de deux soirées de présentation à l'association Connaissance et Communication. Pour tous les passionnés de voyage qui vivent près de Toulouse, je vous invite à aller y faire un tour à l'occasion, vous y entendrez de belles histoires de voyage et vous pourrez peut-être même y partager vos propres aventures si vous le souhaitez.

Pour ma part, j'ai pu partager quelques unes des anecdotes que j'ai emmagasinées tout au long de mon séjour au Vietnam et ça m'a fait très plaisir de les raconter à nouveau, comme pour réveiller mes souvenirs qui commencent légèrement à s'estomper. Alors juste parce que ça m'a plu, et juste histoire de, voici une petite image de ces belles soirées. 

 

P1100754-small

Posté par nellyaude à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2011

Le rendez-vous des voyageurs

Pour tous ceux qui se disent que j'ai oublié mon blog dans un coin et que le Vietnam fait maintenant partie de mon passé, je viens vous prouver le contraire les 30 août et 1er septembre prochains à Toulouse! Me voilà en effet inscrite pour raconter un peu de mes histoires vietnamiennes en public à l'association des voyageurs

Au programme, photos, anecdotes et échanges divers et variés. Venez nombreux!

Affichette Viet Nam

Posté par nellyaude à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 février 2011

Un petit goût du Vietnam

Juste parce que je n'oublie certainement pas le Vietnam: je vous souhaite à tous une excellente année du chat! Nous avons effectivement changé d'année lunaire le 3 février et laissons derrière nous le tigre.

Pour l'occasion, je vous propose un petit tour au Vietnam au travers de la cuisine viet. Cette émission m'a replongée dans le décor vietnamien authentique. un vrai bonheur pour moi! Quand on a vécu dans un pays, les reportages ont souvent une saveur amer car ils sont mal documentés et souvent à côté de la plaque. Celui-ci est très bien fait et vous montre le Vietnam tel qu'il est, sans le strass des grands lieux touristiques. 

Bon voyage!

 

Posté par nellyaude à 04:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2010

Le mot de la fin?

J'ai mis le temps c'est vrai, mais me revoici sur la toile pour un petit message de nouvelles. Mon séjour au Vietnam s'est finalement terminé et je suis de retour en France depuis un mois maintenant. J'aurais pu écrire avant, sans doute, mais changer de vie prend pas mal de temps, d'énergie et d'inspiration... Résultat, je n'en ai pas eu pour mes blogs. Vous me direz que mon dernier message date du mois d'août et que l'eau a coulé sous les ponts depuis mais je n'ai pas été beaucoup au Vietnam pendant tout ce temps non plus. 

Enfin bref, tout ceci pour dire que je me suis longtemps demandé ce qui allait advenir de ce blog maintenant que j'ai quitté le Vietnam. Est-ce le mot de la fin? Ceci sera-t-il mon dernier message? Fermer le blog ne me parait pas une très bonne idée et je n'en ai pas vraiment envie mais un blog qui ne vit pas ne sert plus à grand chose non plus. J'aurai sans doute quelques anecdotes oubliées qui me reviendront, quelques photos pour compléter les albums déjà présents mais ça restera anecdotique. Alors je ne sais pas encore ce que je vais faire. D'ailleurs, vos avis sont les bienvenus!

Au final, je crois que je vais le laisser ouvert encore quelques temps au moins. Pour l'instant, je n'ai pas véritablement "atterri". Je ne me suis pas encore véritablement rendu compte que mon retour était bel et bien définitif. Je n'ai donc pas encore trouvé l'inspiration nécessaire pour conclure ce carnet de route. Je n'ai pas encore trouvé le message qui mettra fin au voyage. 

Donc voilà, c'est dit, le mot de la fin, ce n'est pas encore pour aujourd'hui! 

En attendant, je m'installe à Toulouse, où réside la seconde plus grande communauté vietnamienne de France après celle de Paris. Autant dire que je ne suis pas complètement dépaysée puisque je rejoins aussi deux de mes anciens colocataires de la maison de Dang Van Ngu, tous les deux en couples avec des vietnamiennes francophones. De quoi me remémorer quelques petites histoires insolites que je vous raconterai, si le coeur m'en dit!

A bientôt donc et en attendant, Joyeux Noël!

Posté par nellyaude à 00:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 août 2010

Le départ approche

Eh oui, tout à une fin que voulez-vous. Me voici proche du départ maintenant. Dans 10 jours, je quitterai Moc Chau puis, après deux mois de vacances par monts et par veaux, je quitterai définitivement le Vietnam le 9 novembre. Le temps passe tellement vite! Je suis contente de rentrer, la France me manque tout de même. Mais je laisse un pan de ma vie ici et quitter cet endroit me rend triste. C'est étrange comme lorsqu'on doit partir, on fait chaque jour la liste de ce qui va nous manquer. L'odeur âcre de la terre après un orage tropical, la silhouette des montagnes, le lumière du soir sur le vert tendre du riz, les ondulations des rangs de théiers, les bruits du marché, les couleurs explosives des costumes traditionnels et la danse ancestrale des chapeaux coniques dans les rizières, le vent sur le visage quand on roule en moto... 

Bien entendu, tout ne me manquera pas... Je ne regretterai ni les klaxons des camions devant la maison, ni le cri des chiens qu'on égorge. Je trouverai certainement mes voisins moins bruyants, j'apprécierai d'avoir du chauffage en hiver et de pouvoir manger de la viande tendre.

Chaque lieu où l'on construit une part de sa vie laisse son empreinte. Je garderai sans aucun doute certaines des habitudes prises ici. J'en construirai d'autre. La vie est pleine de ces passages. Aujourd'hui, je suis entre appréhension et excitation. Je ne sais pas vers où va ma vie et ça a quelque chose d'effrayant. Mais c'est aussi le moment où tout est possible alors en avant!

Enfin je ne suis pas encore tout à fait partie... J'aurai sans doute encore quelques petites histoires à vous raconter sur le Vietnam!

 

Posté par nellyaude à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2010

Cuisine fusion

Depuis que je vis à Moc Chau, je me suis mise plus que jamais à la cuisine. Cherchant à créer toujours plus compliqué en mélangeant les diverses cuisines auxquelles j'ai été initiée. Ben oui que voulez-vous, il faut bien s'occuper! 

Du coup, j'avais décidé en décembre dernier de découvrir la cuisine dites "fusion". Disons donc de la cuisine de haut niveau qui mixe les inspirations. J'avais donc demandé au Chef français le plus connu de Hanoi, Didier Corlou, de m'inscrire à un de ses cours de cuisine avancée. Ca a été un peu compliqué à organisé mais ça y est, le 14 juillet, j'ai passé ma journée à écouter et regarder les "trucs" et secrets de Didier Corlou et... à manger le résultat! 13 plats au total, avec quelques à côtés en plus... C'était fabuleux!

Donc pour vous donner envie, je vous ai ajouté quelques photos dans l'album "manger au Vietnam"! Bon appétit!

Posté par nellyaude à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2010

Voyage vers le centre Vietnam

La semaine dernière, j'ai rajouté quelques photos de mon petit voyage vers le centre Vietnam (Vinh et Hué). 

En effet, le 18 juin dernier au soir, nous (la coloc élargie...) sommes tous partis en bus couchette pour Vinh (ville située sur la côte entre Hanoi et Hué, patrie de naissance de l'oncle Hô) en raison du mariage de Benoît, un des membres de la troupe de Dang Van Ngu. L'arrivée fût épique car à 4h du matin, les chauffeurs de bus et de taxis ne sont pas particulièrement arrangeants avec les groupes de "Tay"... En comptant tous les occidentaux et amis vietnamiens qui venaient pour le mariage, nous étions 18. Il a fallu user de toute notre "force de persuasion" pour obtenir du chauffeur qu'il nous emmène en minibus jusqu'à notre hôtel gratuitement, comme cela était prévu. Mais malgré tout, il s'est arrêté à environ 1,5 km de l'hôtel, avant le pont à péage, nous disant que pour passer le pont, c'était 200 000 VND. Nous avons donc terminé à pied le trajet jusqu'à l'hôtel, fatigués, assommés par la chaleur, juste avant le levé du soleil. A l'hôtel, Benoît nous attendait à la lumière d'une bougie pour nous distribuer nos clés de chambres. Au final, nous avons pu nous coucher vers 5h30 du matin, dans des chambres bien chaudes, sans électricité et alors que le soleil se levait impitoyablement. Par chance, je faisais partie des quelques uns qui ne participaient pas à la cérémonie de fiançaille du samedi matin et j'ai donc pu profiter de quelques chaudes heures de sommeil suivies d'une après-midi de farniente à la plage. 

Le lendemain, dimanche 20 donc, c'était le mariage tant attendu! A la vietnamienne, la cérémonie et le repas ont été très rapides. Malgré le soleil de plomb, nous avons tout de même vaillamment accompagné les mariés pour faire des photos au pied de la statue de l'oncle Hô. Celle-ci est d'ailleurs très bien protégée comme nous avons pu le constater lorsque des gardes sont venus examiner que le bouquet de fleurs que les mariés comptaient déposer était parfaitement inoffensif. Histoire de se rafraîchir, nous avons continué la fête à la plage, jusqu'au soir!

Après ce weekend mariage, j'avais décidé, avec 3 copines, de profiter qu'on était à mi-chemin sur la route de Hué pour prolonger le voyage jusqu'à la cité impériale. Nous avons donc quitté Vinh par le train de 4h15 lundi matin. Vu qu'il restait peu de place, nous étions dans 4 wagons différents et nous avons dû tirer au sort entre la couchette dure, la couchette soft et les deux sièges soft. J'ai hérité d'un siège et ça aurait pu être bien... Mais alors que je commençais à me rendormir, les vietnamiens, eux, ont commencé à se réveiller... Et bien évidemment, ils ont allumé la télé du wagon, qui, bien sûr, se trouvait juste au dessus de mon siège et me hurlait des chansons de karaoké dans les oreilles. Quand elle s'est ensuite mise à cracher des sketch comiques avec le son à fond, l'écho entre les rires pré-enregistrés et ceux du wagon m'ont presque rendue folle... Je n'avais même pas mes boules quiès pour atténuer mes envies de meurtre! Enfin c'est donc avec très peu de sommeil et les oreilles saturées que nous avons débarqué à Hué vers 11h. Après une bonne douche, un bon repas et surtout plusieurs jus de fruits bien frais, nous avions retrouvé à peu près nos esprits. 

La première après-midi fut consacrée à la visite de la cité impériale qui a largement été rénovée depuis ma dernière visite. Nous avons profité des recoins divers de la cité - on a même trouvé deux éléphants!- jusqu'à ce que le soleil commence à descendre sur les remparts de la cité, magique! Le soir, nous avons été tester le Bun Bo Hué, spécialité culinaire locale, dans un resto de rue. Epicé mais plutôt sympathique. Avec un Che en prime, nous avions fait notre vrai repas vietnamien. 

Le mardi, Eloïse et moi avons été parcourir l'histoire en visitant la zone démilitarisée (DMZ) avec un tour organisé. Ce qui m'a confirmé que je n'aime ni les tours très organisés, ni les voyages en groupes! Nous avons passé le plus clair de la journée dans le bus en nous arrêtant de temps à autre pour voir les anciennes bases militaires et les zones de bataille. Ce qui m'a le plus plut dans la visite? Les champs de café! Je n'en avais encore jamais vu. Des plants oui, mais pas des champs entiers. Enfin, en fin d'après-midi, nous sommes arrivés au point pour lequel nous faisions cette visite: les tunnels de Vinh Moc. Les gens de ce village ont vécu à environ 200 personnes pendant 6 ans dans une série de galeries souterraines pour échapper aux bombardements américains. Les souterrains comprennent des petites alcôves qui servaient de chambres, de maternité, de stockage, de salles de classe, etc... c'est assez impressionnant d'imaginer que ces gens ont vécu si longtemps à l'écart de la lumière du jour. Malheureusement, j'ai trouvé que la visite des tunnels était vraiment très rapide et je serais volontiers resté un peu plus. D'ailleurs, je n'étais sans doute pas la seule à le penser puisque deux personnes de notre groupe ont voulu prolonger la visite seules et se sont retrouvées perdues et sans lumière dans les souterrains! Ils ont fini par ressortir mais nous ont tous fait attendre 45 minutes dans le bus en pleine chaleur et ont provoqué un bon accès de stress au guide!


Enfin, mercredi, nous avons suivi la route des tombeaux royaux pour visiter quelques uns des mausolées et temples. La visite était sympathique et j'ai beaucoup apprécié le tombeau de Thieu  Tri, envahi par une végétation inextricable ainsi que celui de Khai Dinh, au summum du kitsch! La chaleur était pesante, le soleil brûlant, mais ça valait le détour, ne serait-ce que pour la petite route au milieu de nulle part qui nous a menées aux arènes aux éléphants. 


Nous avons regagné nos pénates à Hanoi mercredi soir, épuisées, une peu plus bronzées (ou rouge...) qu'à l'aller et prêtes à reprendre le cours nos petites vies dés le lendemain!


 

Posté par nellyaude à 15:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]